5 rituels domestiques à emprunter aux moines bouddhistes

October 28, 2018

 

"Imaginez votre maison, comme une allégorie de votre corps, continuez à l'entretenir tous les jours". Le moine bouddhiste japonais, Shoukei Matsumoto, décrit dans son livre A Monk's Guide to a Clean House and Mind comment et pourquoi entretenir sa maison. Des conseils de bons sens et emprunts de spiritualité qui donnent de la profondeur à ses tâches quotidiennes.

La cuisine, la salle de bains et les toilettes bénéficient d'une attention toute particulière. Ce sont des pièces d'eau qui participent au cycle de la vie et nous nous devons de les entretenir avec une hygiène irréprochable. Ce souci tout particulier trouve aussi ses raisons dans les fondements spirituels du bouddhisme : il est interdit de tuer un être vivant. Il faut donc éviter la prolifération des parasites et des insectes, pour éviter d'avoir à les éliminer. Les moines sont aussi très soucieux de leur apparence et veillent à avoir des vêtements propres tous les jours, immaculés... et repassés. Voici une sélection des autres tâches.

 

1. Ne jamais laisser la vaisselle s'empiler

Pour ce faire, il faut respecter deux principes : n'utiliser que le strict nécessaire à la confection du repas et profiter du temps libre durant sa préparation, pour nettoyer au fur et à mesure les ustensiles et ranger la cuisine.

 

2. Balayer le sol pour rester dans le présent

Les feuilles ne cessent jamais de tomber et il faut sans cesse les ramasser. S'attacher au passé et appréhender l'avenir, encombre l'esprit. Balayer quotidiennement le sol est un entraînement pour rester ancré dans le présent.

 

3. Dépoussiérer les lumières pour rester en éveil

La lumière symbolise la sagesse et la compassion dans le bouddhisme. Tant que nous ne parvenons pas à voir la vraie nature des choses qui nous entourent, notre esprit succombe à l'anxiété et à l'inquiétude. Les lampes sont donc un outil précieux et nous devons les préserver de la poussière et de toutes autres impuretés qui pourraient entraver leurs lumières.

 

4. Des fenêtres propres pour voir les choses en face

Le verre symbolise la transparence et le détachement dans le bouddhisme. Si vos fenêtres sont poussiéreuses et troubles, votre esprit le sera aussi. L'enseignement bouddhique souligne l'importance de voir la vraie nature des choses avec détachement.

 

5. Respirer pour calmer son corps et son esprit

Les moines bouddhistes apportent autant de soin à leur temple, à leur esprit, qu'à leur corps (le fameux tout). Sans que nous le décidions, notre coeur bat, notre sang coule et notre nourriture est digérée. Si ces actions sont involontaires, il y en a une que nous pouvons contrôler : la respiration. Matsumoto préconise la pratique du yoga qui à travers le souffle unit l'esprit au corps.

 

***Bonus : petit rituel du matin (avant de faire son ménage!)*** 

Assis en tailleur, le dos des mains sur le haut des cuisses. Commencez par expirer longuement en vous concentrant sur votre nombril qui rentre progressivement à mesure que vous videz l'air de vos poumons. Puis, inspirez par le nez en laissant le ventre se gonfler naturellement, sans forcer. 

 

Please reload

Dans la cuisine d'Ema

01/04/2019

Dans la cuisine d'Aline

02/03/2019

Faut-il boycotter IKEA ?

16/12/2018

1/1
Please reload

Tags

©2018 by En Place. 

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram